RUDY CONTROLE : LE COEUR SUR LE RING

J’ai toujours eu comme adage, que la « carrosserie, ne fait pas le moteur » ! Rudy, c’est un peu ça.

Si vous avez la chance et l’honneur de le croiser, prenez le temps de disserter avec lui.

Vous allez prendre des leçons de vie!! Ce martiniquais de 37 ans, papa comblé de trois enfants , n’est pas un mec comme les autres. Sous sa barbe grisonnante, de par sa philosophie de vie vous allez flirter avec des qualités de cœur exceptionnelles.

Mon « tout » c’est mon père !

Très attaché aux valeurs familiales, Rudy avoue modestement que sa référence, ce qui à fait de lui un homme ( et entre nous soi-dit, un grand ), c’est son père.

C’était un être d’exception, avec des valeurs énormes. On  à même donné le nom d’une rue, à ce papa agriculteur, alias Raymond Ventura. C’est ainsi, que Rudy perpétuera la passion de son géniteur, pour les arts martiaux. Depuis ses 8 ans, passionné très vite par les ninjas et les arts martiaux, il a su montré et développé rapidement ses talents, sous l’égide de la fierté paternelle.

Et du talent, il en à le bougre!!

La boxe Thaï deviendra plus qu’un leitmotiv, c’est une vraie philosophie de vie. Champion d’Ile de France dans les années 90, puis champion de France, il sort également premier au karaté contact avec l’ATTB (American Thaï Boxing» à Troyes. Mais c’est en Thaïlande qu’il dévoilera sa merveilleuse technique . Il a là-bas, boxé au Lumpinee Boxing Stadium, puis à Pattaya grâce au grand « Kitty » qui de plus lui à fait découvrir de véritables légendes, de grands champion du monde.

Rudy dit de lui que « c’est un grand homme ».

Le fait d’avoir fait ses armes avec de grands maîtres, l’a ramené à tout ce qu’il avait découvert avec son père. Ces belles valeurs des arts martiaux et de la famille.

Le « Roi Singe » : Tout est lié au cœur

« C’est du partage que je veux, que je démontre sur le ring. Quand je boxe, je transmets les valeurs de mon école, je viens pour donner et pas pour te foutre sur la tronche » !

RUDY CONTROLE

« Looney Montana » qui veut dire « roi singe », tel est le surnom attribué dès lors à Rudy.

Car en boxe il à une technique très particulière. Il me confiera qu’en fait elle n’est liée qu’au cœur.

« C’est du partage que je veux, que je démontre sur le ring. Quand je boxe, je transmet les valeurs de mon école, je viens pour donner et pas pour te foutre sur la tronche! ».

Rudy ne voit que le positif chez autrui. Il ne voit que l’intérieur des gens. Il aime apprendre.

L’accident dont il fut victime il y a  quatre ans, où il fut gravement blessé , l’a fait se questionner.

« J’ai fait réagir mon cœur, plutôt que ma raison ». Il a travailler sur lui, en résilience mettant à profit ses valeurs reçues également avec ses Maîtres: la gentillesse, la générosité, le cœur gros comme une éponge. J’avoue volontiers avoir vécu un pur bonheur d’interview avec cet homme modeste, humble, responsable, attentionné et sincère, qui sans conteste est capable de souffrir de trop de cœur.

Rudy et Culture Prems

Rudy, c’est l’esprit de transmission et de partage. C’est l’humilité dans toute sa splendeur.

Il parlera de l’association Culture Prems comme d’un but aussi. L’association, dira t-il « m’encourage à croire en moi ».

Elle « m’ouvre des portes ».

Aussi, on peut s’assurer de son empreinte auprès de cette jeunesse, où Rudy transmettra ses valeurs et ce qu’il à appris afin qu’elle se surpasse dans le respect d’autrui.

Rudy, c’est l’esprit de transmission et de partage. C’est l’humilité dans toute sa splendeur.

Aussi préparez vous à vous ganter, car bien évidement, l’apprentissage de son art, fera partie en sus, de son apport au plus grand nombre à travers l’association Culture Prems.

Sandrine Lorne.