MARIE ITURRALDE « ONE WOMAN SHOW »

Découvrez Marie qui fait son chemin dans une des disciplines les plus compliqués de l’humour, le stand up.

Bonjour Marie, peux-tu te présenter ?

Salut, je m’appelle Marie Iturralde, j’ai 27 ans, je suis née le 20 novembre 1993 dans le 91. Je suis arrivée à Troyes il y a maintenant 5ans. J’ai fait mes études au STAPS de Dijon, j’ai obtenu mon diplôme d’éducatrice sportive.

Comment as-tu découvert tes talents d’humoriste ?

Depuis toute petite j’ai ce besoin de faire rire. Une journée où je fais rire personne c’est nul, mais genre archi nul ! Bon, ça n’arrive jamais en vérité, et si jamais ça venait à arriver j’appelle mon père et je lui fais
une blague. « rires »

J’ai commencé par faire rire, ma famille, puis mes amis en classe, toute la classe et après mes profs. Et là je me suis dit : ok c’est ça que je veux faire ! Faire rire les gens ! En fait, j’ai pas envie de faire rire, j’en ai besoin !

En terme d’humour je me sens assez proche de celui de Camille Lellouche.

Te fais-tu aider pour écrire tes sketchs ?

Non, j’écris absolument tout toute seule, mon spectacle aussi je l’ai écrit seule. Je lis mes blagues à plusieurs potes, et proches avant. Je sais que chacun à une analyse différente. Par exemple, j’ai une pote
elle va plutôt me reprendre sur la forme dont est tournée la vanne, un autre sur la pertinence etc etc.

Tu peux nous parler de tes diverses sources d’inspirations ?

J’ai comme beaucoup commencé à aimer le stand up grâce à Gad Elmaleh. J’adore Louis de Funès pour ses mimiques, son énergie, son personnage quoi ! Je connais énormément de films dans lequel il joue.
En terme d’humour je me sens assez proche de celui de Camille Lellouche.

J’ai découvert aussi Roman Frayssinet en 2O17 à Montréal lors d’une scène ouverte, il était en école d’humour là-bas. Je savais que quand il reviendrait en France il serait très chaud, il est revenu en France et il est très chaud !

Raconte nous ta plus belle rencontre dans le milieu !

Ma plus belle rencontre je pense que c’est quand j’ai rencontré Manu Payet à l’Olympia, il m’a offert un pass “Backstage” pour le suivre sur sa tournée. Trop stylé!!!
Bon, après récemment j’ai eu la chance de suivre des Masterclass dans le Comedy club de Kev Adams à Paris, avec lui et d’autres artistes.

Et la pire ?

La pire rencontre ça a été quand j’ai fais la première partie des Jumeaux. Ce sont 2 frères humoristes assez “connus” (le plus grand cabaret du monde, on ne demande qu’a en rire, etc).

J’allais monter sur scène dans 5 minutes et ils m’ont demandé de raccourcir mon passage, de ne pas dire de gros mots, d’aller vite, enfin plein de truc qui font stresser quoi en fait, je savais même pas quoi jouer, j’avais plus envie, mais j’y suis allée quand même. Et là je me suis dis : “ouais eux ils ont vraiment rien compris!”

Le plus dur c’est franchir le cap de monter sur scène, parce qu’on se le dise être sur scène et faire rire les gens c’est beaucoup plus dur que de faire pleurer sa sœur tu vois ce que je veux dire !

Le confinement a stoppé pas mal de tes projets sur scène, comment compte tu exister pendant cette période difficile pour tous les artistes ?

C’est vrai le confinement à tout stoppé, c’est d’ailleurs assez compliqué à gérer ce manque de monter sur scène. Alors je fais de la radio, des stages sur Paris, des vidéos… Il faut exister ailleurs, il faut continuer de
s’exercer.

Tu as un conseil pour les jeunes qui souhaitent se lancer ?

Si tu veux le faire, fais le ! Ne réfléchis pas, vas-y à fond ! Le plus dur c’est franchir le cap de monter sur scène, parce qu’on se le dise être sur scène et faire rire les gens c’est beaucoup plus dur que de faire pleurer sa sœur tu vois ce que je veux dire ! Il ne faut pas que ce que peuvent penser les autres (ni même ta famille) soit un frein. Si tu es déterminé et que tu ne lâches rien tu seras un jour ou l’autre super fier et c’est ça le plus important je crois. Tu vis pour toi, pas pour les autres !

Bref, si tu veux te lancer tu y vas, arrêtes de réfléchir ça sert à rien, la première pensée est la bonne mon pote !

Pour suivre Marie :

https://www.facebook.com/marieitur

https://www.instagram.com/marieiturralde/