NATION OF STREET

Entretien avec Sergio Bokolo, fondateur de la marque Nation of street .

Bonjour Sergio peut tu nous présenter ton parcours ?

J’ai grandi près de Troyes, à Romilly sur Seine plus précisément. J’ai fait toutes mes études là-bas. Un parcours assez normal, avant de m’intéresser très sérieusement au basketball. J’ai également intégrer la Slam Nation qui est un groupe de dunker porté par à l’époque par Kadour Ziani. J’ai pu ainsi faire des shows de slam dunk dans le monde entier.

Comment t’es venu l’idée de créer ta propre marque ?

Déjà au sein de la Slam Nation, je m’occupais du merchandising, des produits dérivés et toute suite cela m’a plus. J’ai toujours aimé être près du textile, des vêtements et bien sur comme la plupart des gens j’aime les belles sapes … Il y a aussi cette idée de pouvoir véhiculer un message à travers une ligne de vêtement qui me passionne. J’y pensais depuis un certain temps et je me suis lancé.

Tu as été un pro du Slam dunk, peut tu nous parler de cette période ?

C’était vraiment une expérience incroyable et enrichissante car j’ai voyager à travers le monde. Nous avons fais shows pendant des matchs de NBA et Euro ligues… Nous avons rencontré énormément de célébrité comme Michael Jordan entre autres… Personnellement j’ai acquis beaucoup d’expériences et je me suis fait un bon carnet d’adresses aussi.

J’ai toujours travaillé dur, j’ai toujours été passionné par ce que je faisais

Quelles sont les difficultés que tu as rencontré en tant que jeune créateur ?

Je pense que lorsque l’on se lance dans un projet, les entrepreneurs rencontrent tous plus ou moins les mêmes difficultés, j’ai rarement entendu que quelqu’un avait réussi seulement en claquant des doigts. J’ai toujours travaillé dur, j’ai toujours été passionné par ce que je faisais. Ce que je peux vous dire c’est qu’il faut savoir s’entourer des bonnes personnes, c’est un vrai défi et puis connaitre l’environnement dans lequel vous évoluez c’est très important.

Si tu pouvais donner un conseil important à un jeune créateur, tu lui dirait quoi ?

Il faut commencer dans un premier temps par un travail de réflexion sur ces envies, sur ce que l’on aimerait faire. Restez motivé, persévérez, croire continuellement en son projet. J’insiste s’entourer des bonnes personnes ou de bons conseillers peut être une clé pour la réussite de votre projet.

À propos de nous – Nation of Street